Premier voyage aux USA après réouverture des frontières (décembre 2021)

Tout vient à point à qui sait attendre

Clément Marot

2 ans… 2 ans que ce voyage était programmé pour l”un de nos groupes! 80 personnes qui devaient d’abord partir fin 2020, on y a cru jusqu’à 2 mois avant le départ, espérant que la pandémie serait sous contrôle et puis le verdict est tombé : les US n’ouvriront pas leur frontière en 2020. Nous avons donc reprogrammé ce voyage pour décembre 2021 avec la certitude qu’il aurait lieu évidemment.
Les mois passaient, la date approchait et les frontières restaient fermées, on partira ou on partira pas ?

A la base je ne devais pas accompagner ce voyage, tout était ficelé et le fournisseur serait sur place avec le groupe donc pas de souci mais au vu du nombre et surtout de la situation sanitaire, notre agence a finalement décidé d’un accompagnement, d’abord l’un de mes collègues, plus détaché par rapport à ce dossier, puis je sentais tout de même que c’était moi qui devait être présente, la finalisation d’un beau projet.

Septembre 2021 : on refait le point : frontières encore fermées… mince… on attend un discours de Biden, des bruits de réouverture mais rien de concret…tout reste en stand-by. Entretemps la compagnie aérienne annule le vol Aller, à moins de 2 mois du départ, ahie ça fait mal, ils nous proposent de tout décaler d’un jour, je refuse, on doit trouver une solution plaisante et acceptable pour les voyageurs. Notre fournisseur insiste pour une alternative et la compagnie propose un départ la veille sans supplément, donc 1 jour en plus sur place !!! C’est OK pour tous !

Mi octobre 2021 : Le tant attendu discours arrive, les frontières US rouvriront pour les européens à partir du 8 novembre, enfin !!!!!! Certes en plus de la double vaccination (et donc d’un pass sanitaire en ordre), il nous sera demandé de présenter un test PCR ou Anti-génique négatif avant le départ mais peu importe, on part c’est le principal !

Je vous passe les détails, cas particuliers, craintes, découragements, … de plusieurs voyageurs, et ça se comprend, les vérifications jusqu’à la veille du départ (où l’on pensait que Biden refermerait les frontières, ….), le stress (moi y compris) que notre test soit positif et donc nous empêche de partir, etc…

1 décembre 2021 – 7H du matin : Je suis à l’aéroport, je distribue les enveloppes avec les étiquettes bagages, le ticket électronique et une copie du programme et au final il ne me reste qu’1 seule enveloppe en main; TOUS sont présents, excités, joyeux sauf une pauvre dame qui s’est cassé l’orteil la veille, ce qui rend ce type de voyage impossible pour elle bien sûr. Aucun test PCR positif, ça relève presque du miracle !!!! Nous sommes tous reboostés et prêts à entamer ce merveilleux voyage, ENFIN !!!!!!

Mercredi 1 décembre 2021

Au check in nous présentons les papiers nécessaires et remplissons 2 autres formulaires à donner au passage de la douane. Tout se passe assez “fluidement”.
Très bon vol, rien à redire si ce n’est que j’ai l’impression que l’espace entre les sièges est de plus en plus étroit. Malgré mes essais impossible de m’endormir, pas grave je me détends, je lis, j’écoute de la musique et je regarde un film et le temps passe. En plus je fais connaissance de la guide en formation pour cette destination et qui accompagnera également notre groupe, une sicilienne (comme moi !) avec qui le courant passe de suite, une excellente guide expérimentée en Sicile.

13H30 nous passons les douanes américaines, c’est long mais là aussi, à part 2 personnes qui se sont vues confisquer leur fruit, tout roule ! 🙂
15H40 nous sommes tous en route! le groupe est divisé en 2 autocars : le premier avec 57 personnes, celles qui prolongent le voyage avec l’extension à Philadelphie et Washington; le second avec 20 personnes qui font NEW YORK et repartent ensuite.
Ambiance au beau fixe, ce groupe me parait vraiment chouette !

Notre fournisseur introduit le voyage au micro et nous arrivons tout d’abord dans le quartier du Midtown, côté Flatiron. Nous avons 2 heures de temps libre et la possibilité de monter au bar d’un Roof-top pour avoir une première vue de la ville. ça passe vite, on marche non stop, brandissant nos appareils photos toutes les 10 secondes, tout parait tellement “américain”, on marche la tête vers le haut, on reconnait les sirènes typiquement US et les Yellow Cab (taxis jaunes) tellement vus et revus dans les films et séries américains. Le temps est doux, incroyable pour la période!

17H30, on doit être au point de rendez-vous à 18H, pas le temps de monter au Roof-top, pas trop grave, je rentre dans l’épicerie EATALY, elle ressemble effectivement aux autres EATALY, je connaissais celle de Las Vegas et celle de Gênes, mmhm ça sent bon on peut même goûter à certaines spécialités.

18H – on reprend la route direction notre hôtel, le Sheraton de Parsipanny. Installation dans le chambres et petit temps libre pour “souffler”. On se retrouve tous au resto-bar de l’hôtel pour un premier repas “libre”. Nous sommes tous un peu déphasés donc on ne traine pas trop, à partir de demain des journées de marche intensive nous attendent.

Jeudi 2 décembre 2021

C’est la journée “extra”, celle que nous avons ajoutée suite à l’annulation du vol de la compagnie aérienne. Cette journée ne figurait donc pas au programme, nous ferons BROOKLYN guidés par une guide française.

Le petit déjeuner est top, un grand buffet bien assorti, pour tous les goûts !!!

Petit déjeuner au Sheraton Parsipanny

10H15 nous sommes en route vers Brookyn ! A 11H30 nous sommes dans le quartier Cadman Plaza et c’est de là que notre guide introduit son tour à pied et nous marchons vers Brooklyn Heights en admirant les “brownhouses” typiques, les maisons de maître, les maisons victoriennes et les nombreux espaces verts. Depuis la promenade de Brooklyn Heights nous avions une vue skyline si spectaculaire de Manhattan. Un endroit idéal pour prendre de jolis clichés du Pont et de Lower Manhattan.

Une magnifique vue des gratte-ciel, du pont de Brooklyn, de la Statue de la Liberté (en petit et au loin) confortablement installés sur les bancs de la Promenade, longue de 557 mètres. Nous y avons fait notre première photo de groupe d’ailleurs.

Petite pause déjeuner vers 13H30 dans un Time Out Market (comme celui de Lisbonne) situé dans le quartier Fulton Ferry toujours à Brookyn. On a 20 minutes pour vite manger un bout. Grosse frayeur pour moi lorsque je souhaite payer : le cash n’est pas accepté actuellement dans ce marché couvert (restrictions sanitaires), aucun souci j’ai 2 cartes avec moi, ma Mastercard est refusée! Ma Maestro ne passe pas non plus…. ça commence bien. J’ai pourtant bien vérifié avant le départ et autorisé les payements hors Europe pour les 2 cartes !!! quel est le souci ? je trouve du Wifi et me connecte à mon application bancaire et je m’aperçois finalement que ma Mastercard est en mode payements Europe uniquement ! je peux directement faire le changement et instantanément la carte est désormais acceptée, ouf !!!!

On continue notre promenade dans le quartier Dumbo jusqu’à l’entrée du pont reliant Brooklyn à Manhattan. Il a été inauguré le 24 mai 1883 et il ne fait aucun doute qu’il s’agissait de l’un des plus grands projets d’ingénierie du XIXe siècle. Le pont de Brooklyn s’étend sur l’East River entre Brooklyn et Manhattan et a longtemps été le plus grand pont suspendu du monde.

Le pont de Brooklyn se visite sur toute sa longueur à pied ou à vélo, grâce à la passerelle en bois qui passe sur les voies réservées aux voitures . D’une entrée à l’autre c’est environ 2,36 km.
N’oubliez donc pas vos chaussures confortables et un appareil photo (ou smartphone) toujours à portée de main !
A l’arrivée côté Manhattan vous noterez des petits échoppes de souvenirs, n’hésitez pas à y acheter quelques porte-clés, bonnets, casquettes, … je me suis rendue compte que les prix n’étaient vraiment pas chers comparés au reste de la ville.
Voici quelques jolies vues depuis le pont de Brooklyn :

A partir de Manhattan, à l’autre bout du pont nous arrivons au City Hall, impressionnant comme tous les bâtiments de New-York d’ailleurs… L’après-midi est libre avec un rendez-vous à 18H30 dans un pub-restaurant irlandais.

Avec Maia nous avons traversé Little Italy (avec un arrêt avec Nils pour boire un verre), ensuite le quartier de NoLita, Braoadway puis Washington Square Park. Avant de rejoindre le restaurant nous entrons dans un T-J-MAXX (un outlet où on peut perdre une demi journée) mais pas assez de temps pour essayer de dénicher de bonnes affaires, je fais un bref tour d’orientation et j’attends Maia à la sortie. On file vite jusqu’au resto-pub irlandais Legends (centre de Midtown) où le repas est compris dans le pack option. Nous sommes plongés dans un véritable bar américain, ça crie dans tous les sens, des télés reprennent des chaines de sport,…. Côté nourriture c’est correct, sans plus, on y va surtout pour l’ambiance, attention c’est super bruyant donc à éviter si vous recherchez un repas au calme.
site : https://legends33.com
Retour à l’hôtel vers 22H30.

Vendredi 3 décembre 2021

Après un bon petit déjeuner, nous commençons notre journée avec une visite guidée du quartier Ground Zero (11/9) au World Trade Center avec le Mémorial, impressionnant à voir!
La guide nous raconte en détail la journée du 11 septembre 2001 vécue par les américains, ça nous replonge dans nos souvenirs de cette horrible nouvelle diffusée par les médias il y a 20 ans. Pour les plus de 30/35 ans si je vous demande où vous étiez en apprenant l’attentat le 11 septembre 2001 je pense que la majorité se souvient exactement du moment de cette annonce…. pour ma part j’étais au bureau je m’en souviens quand mon collègue Philippe a crié : un avion s’est écrasé sur les tours jumelles !!!! et nous avons tous regardé les images effroyables en pensant aux victimes innocentes….

Le Mémorial du 11 septembre est une grande zone urbaine du Lower Manhattan. Il a été construit pour commémorer et honorer les milliers de victimes innocentes, dont des hommes, des femmes et des enfants, qui ont été tués par des terroristes lors des horribles attaques qui ont frappé les tours jumelles le 11 septembre 2001. Sa conception a été confiée à l’architecte new-yorkais Michael Arad, qui a collaboré avec le prestigieux cabinet d’architectes paysagistes Peter Walker and Partners.
La pièce maîtresse du Mémorial du 11 septembre est représentée par deux immenses piscines artificielles de formes carrées, les Reflecting Pools , obtenues à partir de ce qui était autrefois les fondations des Twin Towers et autour desquelles ont été plantés plus de 400 chênes qui forment cette immense place, l’une des plus écologiques jamais construits au monde.
La conception du mémorial a été étudiée en détail pour transmettre aux visiteurs un message d’espoir et de renouveau, tout en gardant vivant le souvenir des Twin Towers qui ont été pendant des années l’un des symboles les plus importants de la ville de New York .
En plus du mémorial, on peut également visiter le 9/11 Museum , qui conserve des objets datant du 11 septembre et permet de voir New York avant et après l’attentat.

Après ce moment émouvant, nous continuons notre visite jusqu’à Wall Street et le quartier financier de Manhattan.
Wall Street est la rue la plus célèbre du quartier financier et un symbole mondial des affaires , bien qu’il s’agisse d’une très petite rue.
A Wall Street se trouvent les sièges sociaux des plus importantes banques américaines , et il existe des milliers d’employés qui travaillent dans les bureaux financiers.
Au numéro 11 de Wall Street se trouve la bourse américaine , New York Stock Exchange , surnommée le « Big Board ». La performance de tous les marchés internationaux dépend de ce qui se passe ici : environ 150 millions d’actions sont négociées chaque jour. L’édifice imposant et élégant qui l’abrite ressemble à un temple, avec six colonnes robustes.  Un lieu digne de la plus grande bourse du monde.

A ne pas manquer également le célèbre Taureau de Wall Street (un peu notre Manneken Pis national). Nombreux sont les touristes qui accourent pour aller toucher la puissante statue de bronze aussi connue sous le nom de Wall Street Bull  ou Bowling Green Bull.C’est un véritable symbole de puissance financière.
Le sculpteur Arturo di Modica voulait célébrer l’esprit du can-do de l’ Amérique , et en particulier de New York, une ville où n’importe qui, quelles que soient ses origines ou ses circonstances, peut réussir en se concentrant sur le travail acharné et la détermination. Le taureau en position d’attaque est un symbole viril de courage , que Di Modica considérait comme le bon antidote au krach boursier de Wall Street en 1986.

L’ histoire vraie (également racontée sur le site officiel de Charging Bull ) est fascinante et prouve que la chance aide vraiment les audacieux . Je vous la raconte ci après :

En 1989, le sculpteur Arturo de Modica , après avoir travaillé pendant deux ans à la construction du taureau que personne ne lui avait commandé (et dépensé la belle somme de 360.000 dollars), était prêt à le livrer .
À qui? 
L’œuvre était censée être (selon les mots d’Arturo !) un cadeau à l’Amérique , qui symbolisait l’espoir après la crise financière de 1987. Un cadeau précieux !  Un tel travail de sculpture avait en effet demandé beaucoup d’efforts : le taureau devait être coulé en pièces de bronze séparées, ensuite soudées ensemble et finies à la main. Quel meilleur moment pour un cadeau que la période de Noël ?
Arturo Di Modica a ensuite livré la statue au petit matin du 15 décembre, en la plaçant sur Broad Street, exactement devant la Bourse de New York.
Pourquoi juste là ?  Car c’était l’endroit qui avait été le plus touché, au moins symboliquement, par la crise actuelle.
Mais comment s’est organisée la livraison furtive et non autorisée de la statue ? 
Imprudemment et avec l’aide de quelques amis de confiance (certainement entreprenants comme lui).
La veille de l’opération, le sculpteur s’est rendu sur le lieu équipé d’un chronomètre et a vérifié que le passage de la patrouille de police avait lieu toutes les 5-6 minutes. Il a ensuite calculé qu’il aurait dû positionner le taureau avant le départ de la patrouille de garde et s’enfuir dans les quatre minutes et demie .
Le plan était prêt :  le taureau piétinant serait transporté dans un camion équipé d’une plate-forme .
Le « Jour X », le 15 décembre 1989, Arturo et son équipe ont découvert que la Bourse de New York avait installé un grand sapin de Noël bloquant la rue. Le sculpteur a même eu du mal à faire tourner le camion et a donc décidé , sur place , de placer la statue juste sous le sapin , comme un parfait cadeau de Noël ! Le taureau a ensuite été retiré de sa caisse en bois et déposé au sol à 1h du matin. Le matin, Le taureau était là, à la stupéfaction des riverains et des courtiers . Une foule de spectateurs entourait l’œuvre majestueuse. Certains ont pensé qu’il s’agissait d’une œuvre commandée par les institutions – et donc installée avec les autorisations nécessaires – et d’autres ont pensé à une blague. Les institutions ont nié leur implication, et le mystère s’est approfondi lorsqu’Arturo Di Modica, installé près de la statue, a distribué des brochures relatives à son activité de sculpteur et au Taureau Chargeant ! Il s’est également assuré de contacter les journaux et les chaînes de télévision.
Ce fut le coup de foudre : les New-Yorkais tombèrent immédiatement sous le charme de la statue , qui pourtant, ayant été placée sans les autorisations nécessaires, semblait vouée à disparaître…
À cette fin, les policiers ont d’abord été appelés, mais ils n’ont pas pu résoudre l’affaire. 
Apparemment, ils n’étaient pas bien équipés pour repousser le gros et lourd taureau.
Ensuite, la Bourse a embauché des entrepreneurs privés pour l’enlever. La sculpture a ensuite été retirée en fin de journée par la Bourse de New York et transportée dans le Queens . Mais New York réclamait son grand, brillant et fort taureau de bronze et grâce au commissaire du parc Henry Stern, au maire Ed Koch et à Arthur Piccolo elle a finalement été définitivement placée près de Bowling Green devenant rapidement une attraction importante de la Big Apple.

Nous reprenons le car qui nous amène au Pier 36 pour une mini-croisière pour aller immortaliser la célèbre Statue de la Liberté. Ce tour ne s’arrête pas sur l’île même mais contourne la statue et offre également de belles vues sur le Skyline.

La Statue de la Liberté était un cadeau de la France aux États-Unis pour le centenaire de la guerre d’indépendance, et est universellement reconnue comme un symbole de liberté et de démocratie.
Elle se dresse sur Liberty Island dans la baie de New York pour accueillir les touristes, les immigrants et les Américains de retour. La statue mesure 46 mètres de haut, mais avec le piédestal elle atteint 93 mètres de hauteur.

Après cette petite escapade navale, nous retrouvons la terre ferme et notre autocar qui nous conduit jusqu’au quartier de Little Italy où nous déjeunons au restaurant italien Grotta Azzurra. Même s’il n’y a d’italien que le nom et le menu (les employés ne le sont pas), je dois dire que les pâtes “Penne alla Vodka” que j’ai choisies étaient bonnes. Lien du restaurant : http://www.bluegrotta.com

Le reste de l’après-midi est libre pour la découverte personnelle.

Avec Maia on décide de retourner au TJMAXX et on se donne 1H30 pour nos achats. Timing respecté, nous ressortons avec un gros sac de shopping bien rempli, notre question existentielle : comment tout cela rentrera-t-il dans notre valise ??? 🙂

On marche encore “non stop” puis on se décide à prendre le métro pour aller jusqu’à Times Square et en même temps pour tester les Subway New-yorkais. Ticket acheté à la machine, super simple, puis il faut juste comprendre leur organisation dans les lignes de métro qui est différente comparée à Bruxelles ou même Tokyo. Pour éviter de se tromper on demande si on est bien sur le bon quai et dans la bonne direction.
Quelques arrêts plus tard il est déjà temps de descendre, la particularité est que selon la couleur et le numéro de la ligne, le métro ne s’arrête pas à tous les arrêts qu’il traverse (comme c’est le cas à Bruxelles), donc si on compte 5 arrêts (par exemple) pour notre point d’arrivée ce n’est pas la bonne façon de faire, mieux vaut être attentif au nom des stations à chaque arrêt.

On reprend notre route à pied, on devrait être à 10 min max de Times Square mais notre géolocalisation personnelle est erronée 🙂 on fait le tour à l’envers et il nous faudra 25 minutes pour enfin atteindre Times Square.

Times Square c’est le jour à toute heure, c’est l’effervescence, le rendez-vous de tous les touristes, c’est M&Ms, c’est la pub, ce sont les artistes de rue comme le Naked CowBoy, le Père Noël, des brésiliennes en petites tenues, des personnages de dessins animés, Times Square c’est UNIQUE. Nous n’avons pas pu monter sur les célèbres escaliers rouges car il y avait une petite manifestation “privée” et donc l’accès était bloqué, je peux juste dire qu’ils semblaient plus petits que quand on les voit à la télé 🙂 Alors pour ma part oui Times Square est un incontournable si vous visitez NYC mais je n’y passerai pas des heures.

En plus des nombreuses boutiques de souvenirs, à Times Square, vous trouverez également de nombreux magasins phares de marques célèbres. Ces magasins sont souvent une attraction en eux-mêmes. Il y a la boutique M&M , qui vend des petites dragées au chocolat de toutes les couleurs imaginables. La boutique Disney, deux étages bourrés d’objets Disney (dont un immense château de conte de fées). Et n’oubliez pas de passer par Hershey’s Chocolate World pour essayer le s’more (guimauve réchauffée entre deux biscuits). Certaines grandes marques de vêtements se sont également installées à Times Square. Vous pouvez faire du shopping dans l’immense H&M ou Gap, ou Toys “R” Us. 
En face, vous trouverez une succursale d’American Eagle Outfitters. Comme la plupart de ces magasins restent ouverts jusqu’à minuit, vous pouvez vraiment vous délecter de shopping dans cette zone.

Il existe plusieurs musées/attractions dans et autour de Times Square tels que Madame Tussauds . Et si vous aimez les comédies musicales, c’est évidemment l’endroit qu’il vous faut.  Autour de Times Square, vous trouverez pas moins de 40 théâtres où des comédies musicales de Broadway sont jouées tous les soirs. Pas seulement les classiques mais également les productions les plus récentes.

Nous rejoignons ensuite le restaurant du soir sur Broadway, Hurley’s saloon, j’aime beaucoup l’agencement, de petites tables privées qui créent une intimité et un décor classe. Ici j’ai opté pour du poisson et crustacés et c’était très bon. lien du restaurant : https://www.hurleysnyc.com

Retour à l’hôtel et encore 23000 pas sur ma montre connectée ce soir.

Samedi 4 décembre 2021

Après notre bon petit déjeuner nous repartons en autocar jusqu’au centre de Manhattan. La guide nous attend pour nous parler de cette zone centrale : Central Park, la 5ème avenue, Times Square, …

Avec elle nous traversons une partie de Central Park et là je savoure cette immense plaine naturelle verte au coeur d’une énorme ville, ce poumon d’air frais. Je visualise mieux toutes mes lectures basées sur cet endroit. Un parc immense très fréquenté par les locaux. La guide nous explique que tout autour du parc se trouvent les quartiers les plus onéreux de la ville, que les appartements appartiennent à de grosses fortunes. Nous évoquons notamment le Dakota Building (1 W 72nd Street), célèbre immeuble résidentiel de l’Upper West Side de Manhattan, devant lequel John Lennon, qui vivait dans l’immeuble, a été tué. Même s’ils ne sont pas à l’intérieur du parc, ceux qui se rendent à Central Park commencent souvent leur promenade directement depuis le Dakota Building.

Conçu en 1857 par les architectes paysagistes Frederick Law Olmsted et Calvert Vaux (qui ont également conçu le Prospect Park de Brooklyn), le célèbre poumon vert de New York s’étend sur 3,41 kilomètres carrés. Pour tout voir il faudrait plusieurs jours, également parce que sur son territoire il y a de nombreuses attractions à admirer en leur consacrant tout le temps nécessaire. Des lacs, des espaces verts, des ponts à couper le souffle, des théâtres, des bâtiments, des terrasses, des statues, auxquels vous pouvez accéder avec une belle promenade, en courant (comme de vrais New-Yorkais !), ou en vélo, en calèche et même en pousse-pousse. Central Park conquiert tout le monde : citoyens et célébrités de New York, voyageurs jeunes et vieux et – on peut l’imaginer – même les représentants de la flore et de la faune qui y vivent. Central Park s’étend de la 59e rue à la 110e rue à Manhattan , puis commence à 
Midtown et se termine à Uptown (entre l’ Upper West Side et l’ Upper East Side , quartiers dont le nom dépend précisément de leur position par rapport au parc). Le périmètre du parc mesure environ 9,6 km (4 km du nord au sud, 800 m d’ouest en est), et vous n’aurez aucun mal à l’identifier sur le plan de la ville, grâce à sa taille maxi et son forme.

Vous ne pourrez pas dire que vous êtes allés à Central Park si vous ne vous asseyez pas sur l’un de ses bancs en bois ! Ils sont environ 9 000 dans le parc : ils sont confortables et vous fantasmerez sûrement sur les dédicaces imprimées sur leurs plaques personnalisées. Assis sur votre banc, vous pourrez saisir chaque détail de ce qui vous entoure : la nature, les animaux, les hommes.  Un aperçu de New York que vous allez adorer.

Retour au car et transfert au Rockfeller Center pour admirer la ville du Top of the Rock.
Le Top of the Rock est un observatoire situé sur le gratte-ciel GE Building (General Electric).
Il a une hauteur d’environ 270 mètres et l’observatoire est réparti sur 3 étages. Le dernier étage est à ciel ouvert avec des barrières transparentes qui permettent donc une vue magnifique et à 360° sur les toits de New York et Central Park, qui se trouve à proximité immédiate.

Le Top of the Rock a trois concurrents féroces : l’Empire State Building, le One World Trade Center et le dernier observatoire, Edge . Le Top of the Rock n’est probablement pas le plus connu, mais à mon avis c’est celui qui offre la meilleure vue. Tout d’abord, par rapport à l’Empire State Building, il n’y a pas beaucoup de file d’attente, car les billets sont réservés à l’heure et c’est déjà un gros avantage. De plus, le Top of the Rock offre une vue fantastique sur l’Empire State Building lui-même et sur Central Park . Depuis septembre 2021 un nouvel observatoire accessible depuis la Grand Central Terminal Station a également vu le jour : One Vanderbilt The Summit, au sommet de la tour One Vanderbilt, à l’Est de Midtown.

Voici encore quelques jolies vues sur Manhattan.

Le rendez-vous est fixé à 13H30 dans un restaurant mexicain”TACUBA“, Le service était impeccable et j’ai été très impressionnée par l’atmosphère, les cocktails, la nourriture et l’ambiance générale. les Nachos Guacamole trop bons, ensuite j’avais pris un Tacos et excellent aussi, c’était même de trop, j’ai laissé la moitié. J’y retournerai volontiers si je reviens à NYC en famille.
Lien du restaurant : https://tacubanyc.com/hellskitchen/

J’aimerais faire milles choses cet après-midi car c’est le dernier jour en ville mais il faut faire des choix. J’avais trop envie de faire au moins un Musée, probablement le Musée d’histoires Naturelles mais cela prendrait l’après-midi. Le soleil brille et j’ai plutôt envie de marcher, de retourner à Central Park et de me laisser vivre….

Je me dirige donc tout naturellement vers Columbus Circle. Il a été conçu pour être une entrée majestueuse à ce qui aurait été le plus grand parc de la ville, mais l’architecte Frederick Law Olmsted n’avait certainement pas prévu que Columbus Circle, situé à l’extrémité sud-ouest de Central Park , deviendrait beaucoup plus que cela : aujourd’hui c’est un important nœud de circulation dans la ville, c’est le point à partir duquel toutes les distances de New York sont mesurées, c’est un lieu 
riche en histoire et en monuments et un important centre social où les touristes et les New-Yorkais viennent faire du shopping , dîner ou se détendre assis sur l’un des bancs entourés de verdure.

Autour de la place, de nombreuses activités sont possibles. Sur Columbus Circle dominent les tours du 
Time Warner Center , deux gratte-ciel modernes qui abritent le siège de la société Time Warner, un hôtel, des appartements de luxe et le centre commercial Shops at Columbus Circle . En magasins vous n’avez que l’embarras du choix, mais pour la plupart ce sont des boutiques de luxe , dont Armani, Hugo Boss, L’Occitane, etc.; Il y a aussi un certain nombre de restaurants , dont l’exclusif Per Se et Masa (le plus cher de New York). Il y a aussi le Whole Foods Market où l’on peut trouver plein de bons produits à des prix intéressants puis s’asseoir pour manger dans un espace extérieur équipé de tables. Au sud de la place se trouve l’ un des bâtiments les plus étranges de New York, le Musée des arts et du design. Enfin, parmi les autres bâtiments de la place se trouve le Trump International Hotel & Tower, qui se distingue par le globe en acier placé sur la structure. 

Petite animation entre Columbus Circle et l’entrée de Central Park

En continuant j’arrive directement à Central Park via une entrée différente par rapport à ce matin, je suis en observation totale de familles new-yorkaises détendues se promenant, beaucoup font du footing, la majorité promène également leur chien ou les plus riches utilisent le système du Dog-sitting. je m’assieds sur un banc et je savoure encore et encore….

Le temps passe trop vite, il commence déjà à faire plus sombre, j’emprunte la 5ème avenue et ses boutiques luxueuses, je m’arrête pour photographier les vitrines achalandées pour Noel, le sapin du Rockefeller Center, je suis bloquée par des barrières et une foule incroyable et je comprends qu’il est l’heure de l’illumination en sons et lumières du bâtiment SAKS

Situé en face du Rockefeller Center, Saks, sur la Cinquième Avenue offre aux acheteurs un large éventail de vêtements, chaussures et accessoires de grande qualité.

Par contre j’enfile mon masque car vu la foule tout le monde se déplace en se bousculant et aucune distance n’est évidemment respectée, la seule fois à l’extérieur où j’ai ressenti le besoin de porter mon masque.

J’ai rendez-vous avec mon fournisseur et mon client à 18H30 dans un restaurant près de Broadway. Ce soir la plupart des voyageurs du groupe ont opté pour la Comédie Musicale. J’aurais bien tenté l’expérience mais nous invitons mon client et son épouse et profiterons pour discuter du prochain projet de voyage.

Il me reste 1 petite heure avant le rendez-vous, je repasse par Times Square et je retrouve Pinar pour un apéro. Nous nous retrouvons par hasard (la plupart des bars étant déjà bondés) dans un bar africain, l’ambiance à l’étage est déjà lancée, un DJ est aux platines. nous n’avons que quelques minutes donc nous restons plus au calme en bas au bar. Je rejoins ensuite Nils pour une mise à jour sur le projet qu’il présentera à notre client et nous nous rendons ensuite au restaurant où Luc et son épouse nous attendent déjà, le Burger and Lobster. Je ne suis pas une passionnée de Burgers mais j’ai opté pour un Lobster Roll, une brioche farcie de Homard avec une sauce citron/mayo, un délice !!!! Lien du restaurant : https://www.burgerandlobster.com/locations/new-york/bryant-park/

DJ au bar

Nous récupérons le reste du groupe vers 22H et retour à l’hôtel, 25000 pas accomplis encore aujourd’hui 🙂

Dimanche 5 décembre 2021

Dernier petit déjeuner au Sheraton Parsippany, d’ailleurs les hôtels de Philadelphie et de Washington n’ont pas servi le même type de petit déjeuner donc je me souviendrai du large choix de celui-ci.
Aujourd’hui c’est matinée à Harlem avec participation à un Gospel. Pour ceux qui me connaissent je suis protestante et j’ai fait partie d’une chorale Gospel donc je connais bien le sujet.

Avant de rejoindre le Gospel, nous nous arrêtons avec la guide devant la Cathédrale Saint John the Divine, cathédrale de style gothique du 13ème siècle. Ses dimensions la positionnent comme la plus grande cathédrale du monde : une longueur de 186 mètres, une nef avec une hauteur de plafond de 38 mètres et une longueur de 70 mètres. La Cathédrale de Saint John the Divine est dotée de sept chapelles connues sous le nom de “Chapels of the Tongues” : Ambrose, Ansgar, Boniface, Columbia, James, Martin et Savior. Chaque chapelle représente l’un des sept principaux groupes ethniques qui immigrèrent à New York lors de l’ouverture d’Ellis Island, en 1892. Denombreux symboles y sont présents. Par exemple sur les colonnes, les gratte-ciels de la ville de New-York sont dessinés dans un style apocalyptique, comme si la ville était sur le point de s’effondrer, comme si on avait déjà prédit les attentats du 11/9/2001. A côté, la Fontaine de la Paix est impressionnante. Elle représente combat du bien contre le mal.

Nous arrivons à l’église et à ma grande surprise il s’agit d’une église catholique, or les chorales Gospel sont essentiellement présentes dans les églises protestantes évangéliques. Nous prenons place sur de longs bancs et je prends part à l’atmosphère plus spirituelle du lieu. Je connais le 1er chant ce qui me permet de me mettre directement dans l’ambiance. Les solistes ont de très jolies voix! le prêtre nous accueillera même en français et une lecture sera également faite en français. Nous y restons 45 minutes et après un signe de Nils nous quittons discrètement le lieu.

Notre guide du jour nous parlera un peu d’Harlem et du célèbre théâtre Apollo. J’aurais aimé voir plus d’Harlem, ses quartiers avec ses murs peints, son âme…. bref j’aimerais y revenir et y passer la journée.

Harlem , qui a rejoint la ville de New York en 1873, est considérée comme le centre culturel et commercial de la communauté afro-américaine de Manhattan. Pendant une grande partie du 20e siècle, le quartier a été associé au crime, au trafic de drogue et à la pauvreté, et a été le théâtre de nombreuses batailles pour les droits civiques de la population noire. Mais depuis la fin des années 90, Harlem a connu un grand développement social et économique qui a conduit à un boom immobilier et à la naissance de nombreux clubs branchés. Aujourd’hui, le quartier reflète ce qu’a été sa belle histoire jusqu’à présent, pour cette raison, si l’on visite la Big Apple , il faut absolument consacrer une journée au quartier de Harlem , qui offre tant de choses à faire et à voir. Harlem est aussi connue pour son histoire musicale, il y a tellement de choses à voir et à faire en relation avec la musique ici.
Le Théâtre Apollo : le théâtre le plus emblématique de Harlem, sur la scène duquel Ella Fitzgerald a été découverte lors d’un concours de musique pour jeunes talents. Depuis sa création en 1934, l’Apollo Théâtre est l’épicentre de la culture afro-américaine et le moteur de la formation des artistes de la scène musicale américaine. En plus d’Ella Fitzgerald, la scène de ce théâtre a vu des artistes comme Louis Armstrong, Michael Jackson et Jay-Z et au-delà se produire, devenant l’un des lieux les plus influents et les plus emblématiques de l’histoire musicale des États-Unis.  Certains des événements les plus glamour et les plus excitants de New York ont ​​lieu chaque année à l’Apollo. Chaque semaine, il y a une soirée amateur où vous pouvez participer à l’élection du gagnant en applaudissant.

Ce midi nous mangeons au restaurant LONDEL’S, cuisine Soul à Harlem. Monsieur Londel est là, fidèle au poste pour accueillir ses clients. Le repas sera servi sous forme de buffet, c’est goûteux !!!!
L’atmosphère est joyeuse mais triste à la fois car 20 personnes nous quittent cet après-midi, les voyageurs qui on réservé uniquement NYC reprennent l’avion ce soir vers la Belgique. Le reste du groupe poursuit son voyage vers Philadelphie.

Cet article je le termine ici, un autre sera bientôt consacré à la 2ème partie du voyage.
Je l’avais bien pressenti au début du voyage et ça s’est confirmé tout au long du circuit, ce groupe était vraiment fantastique, joyeux, motivé, pas de sous-groupes mais une unité qui faisait plaisir à voir et ça a été un plaisir pour moi d’accompagner ce voyage.

A suivre …

4 thoughts on “Premier voyage aux USA après réouverture des frontières (décembre 2021)

  1. LA VIE EST CELTE says:

    Quel article sensationnel !
    Je me suis rendue aux Etats-Unis il y a quelques années, mais j’ai l’impression d’y être à la lecture de ton article ! 🙂
    Tout dans le détail, des photos superbes et très bien choisies !
    TOP !!!

    Répondre
    1. admin1081 says:

      Merci beaucoup pour ce gentil commentaire, j’ai pris plaisir à écrire cet article en tout cas 🥰

      Répondre
  2. Pascal Nivarlet says:

    Bonjour… Je suis photographe dans plusieurs disciplines et, je suis un FAN de NYC, la ville, ses quartiers, ses régions, etc… Je n’ai pas encore eu le bonheur d’y effectuer un City-Trip, mais cela reste un de mes objectifs, j’adore voyager !

    J’ai lu et regarder les photographies de votre reportage, rien que lire c’est somptueux ; mais en regardant les photos je me réjouis d’être sur place un jour peut-être. Merci de m’avoir fait voyager au travers de ce reportage, c’est magnifique ; de plus toutes les anecdotes dans rédaction me renforce à venir visiter NYC en City-Trip !

    Répondre
    1. admin1081 says:

      Merci pour votre commentaire, je vous souhaite de pouvoir visiter cette ville au plus vite, vous ne le regretterez pas ! D’autant plus si vous êtes photographe , on s’en prend plein la vue! Quand vous irez n’hésitez pas à m’envoyer votre reportage photo, j’imagine déjà vos magnifiques photos 😃

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *