Road-Trip Portugal 2020 : Notre circuit Lisbonne/Porto/Douro/Praia/Sintra/Algarve

Voici le récit de notre Road Trip au Portugal en 2020.
Nos plans étaient tout à fait différents à la base. Nous avions d’ailleurs réservé en février 2020 nos vols et nos hôtels pour Israël, un circuit quasiment bouclé.
Le COVID encore bien présent cet été a modifié nos projets… Nous avons attendu juillet et finalement réservé en fonction des zones vertes européennes mais également parce que nous étions venus au Portugal en avril 2019 en city-trip et que nous nous étions promis de revenir pour une visite plus étendue et plus approfondie.
Ce voyage, incertain jusqu’au jour du départ (les zones passaient de rouge à orage puis vert, etc…) fut finalement une réussite et nous en gardons un magnifique souvenir.

Voici notre circuit et nos hôtels :

Du 2 au 4 août 2020     2N LISBONNE       PENSAO LONDRES * * *
Du 4 au 8 août 2020     4N PORTO          BESSA HOTEL BAIXA * * * *
Du 8 au 11 août 2020    3N LAMEGO         CASA DE AZENHA * * * *
Du 11 au 14 août 2020   3N PRAIA DA MIRA  QUINTA DA LAGOA * * *
Du 14 au 16 août 2020   2N SINTRA         PALACIO DE SETAIS * * * * *
Du 16 au 22 août 2020   4N ISLA CANELA    IBEROSTAR ISLA CANELA * * * *
Du 22 au 23 août 2020   1N LOULE          CHEZ NOS AMIS 

Dimanche 2 AOUT 2020 : CHARLEROI / LISBONNE

VOL RYANAIR : FR1300 CRL      –  LIS 13H55 – 15H45

16H00 *Prise en charge des bagages
16H30 *Prise en charge de la voiture

Le représentant de Drive on Holidays attend dans le hall d’arrivée au point de rendez-vous près du magasin Vodafone (et du magasin de crème glacée Ola) et dirige les clients vers l’arrêt de la navette situé devant les arrivées de l’aéroport de Lisbonne.

17H30 *Check in Htl PENSAO LONDRES
Rua D. Pedro V 53, 2 Misericordia 1250-092 LisbonPortugal ,
Tel: +351 21 346 2203
18H30 *Petit tour d’orientation
20H00 *Diner au restaurant Sentido proibido

RESUME DE LA JOURNEE :
Valises bouclées et heureux d’y être enfin, nous arrivons à l’aéroport de Charleroi vers 11H35. Nous sommes en 2020, période COVID19, 2ème vague suspectée, c’est donc le port du masque obligatoire à Charleroi même en dehors de l’aéroport. Check in super rapide, pas de grands changements, beaucoup moins de monde que d’habitude pour un 2 aout. Passage de la douane super rapide et nous voilà déjà près de la porte d’embarquement. Comme d’habitude file un peu désordonnée à la porte d’embarquement avec Ryanair. Nos places étaient réservées donc no stress. Un peu plus d’attente pour le décollage, on partira avec 10 min de retard. Vol sans trop de turbulences malgré quelques nuages.

Ryanair nous avait envoyé un formulaire à remplir obligatoirement et à remettre à l’arrivée à Lisbonne.
A notre arrivée à Lisbonne personne ne nous les réclame. Avant de filer récupérer la voiture de location on se renseigne, à qui doit-on donner les formulaires remplis? l’office de tourisme nous répond que c’est au bureau Ryanair; ces derniers nous renvoient à la douane et la douane ne les accepte pas. Bref 15 minutes de perdu et on repart finalement avec nos documents que personne ne nous réclamera jamais.Voiture de location : pas trop d’attente non plus, on  voyagera avec une RENAULT.

En route pour LISBONNE, on fait le check in au PENSAO LONDRES, une grande et ancienne demeure transformée en petit hôtel. Très grande chambre au 3ème étage, jolies moulures au plafond, salle de bain très petite et vieillotte mais fonctionnelle. Magnifique vue sur la baie de Lisbonne de notre mini-balcon-fenêtre. C’est tout ce dont on a besoin pour 2 nuits, pas besoin de plus.
On part se balader vers 18 :30 ; le Miradouro proche avec une vue superbe sur une partie de Lisbonne puis Bairro Alto et Chiado. Nous ne devons pas être trop loin du restaurant prévu, effectivement google map nous calcule 500 mètres, on suit l’itinéraire mais le resto est hélas fermé. On finira en terrasse d’un petit resto appelé SENTIDO PROIBIDO. Très bonne nourriture et succulents MOJITO XXL à 5 Euros. Par contre arnaque sur les prix pourtant affichés et quand on demande ils restent vagues…par exemple notre vin n’a pas été facturé mais les sardines en double…. Service très très lent mais nous dégustions nos Mojitos bercés par un air de Fado provenant du bar juste en face.
Retour à pied vers le Pensao Londres bien agréable. Impressions de la journée 1 : Top, on est enfin en vacances et on profite !!! Pour communiquer ce n’est pas évident, nous ne parlons pas (encore) portugais et j’ai donc tendance à parler espagnol… donc grand mélange espagnol/anglais/français et même italien. Il faut le temps de se mettre dans le bain.

Lisbonne selon le site https://www.visitlisboa.com/fr/p/pourquoi-lisbonne

Si vous rêvez de votre prochain voyage en Europe, venez découvrir Lisbonne, la ville historique pleine d’histoires à vous raconter. Le soleil y brille pratiquement 290 jours par an et la température est rarement inférieure à 15ºC. Vous vous y sentirez en sécurité pour vous promener pendant la journée et sortir le soir. Où la gastronomie définit plus de mille manières de cuisiner la morue bien-aimée. Vous y trouverez des hôtels et des restaurants pour tous les goûts, budgets et critères. Trouvez Lisbonne. Une capitale authentique où les anciennes habitudes et l’histoire séculaire côtoient l’animation culturelle et l’innovation technologique: Lisbonne n’a pas d’âge mais adore la compagnie. Vous pourrez également découvrir le meilleur endroit pour écouter le Fado grâce aux explications des habitants, faites de gestes et de répétitions. En fait, Lisbonne est célèbre pour son hospitalité et sa manière familiale de recevoir ses visiteurs.


Lundi 3 août 2020 : LISBONNE

©Nella D

RESUME DE LA JOURNEE
Très bonne nuit de sommeil au PENSAO LONDRES, malgré le bâtiment ancien, tout est bien insonorisé.
Nous descendons déjeuner vers 9H, toujours cause des restrictions Covid, pas de petit déjeuner buffet, on vient à table vous apporter un panier avec 1 croissant et 2 sortes de petits pains par personne , un panier de petites confitures (mais pas de Nutella), une petite assiette de jambon et de fromage, une assiette de pommes et oranges, du café, du lait et un verre d’eau et de jus chacun. C’est amplement suffisant.
Vers 10H20 nous descendons jusqu’au CHIADO et allons acheter des tickets transport « 1 day », ça s’avèrera vraiment utile et bien amorti. Raf avait remarqué une paire de Nike, nous repassons donc au Nike store où il fera une très bonne affaire et ressortira tout heureux avec sa nouvelle paire de Nike. Ensuite il a déjà envie d’une glace donc petit arrêt aussi avant de prendre le métro, quelques arrêts puis on change de transport, on monte dans le tram 28 qui nous amènera au LAGO DA GRACA (partie 1 de l’itinéraire dans l’Alfama). 
Cette balade en vieux tram fut bien sympathique, seul bémol garder son masque mais les grandes vitres panoramiques du tram nous invitent à admirer le paysage environnant de ce beau quartier.  Nous avons ensuite suivi  un itinéraire, emprunté des labyrinthes de petites rues et ruelles aux beaux azulejos et contemplé de magnifiques paysages lisboètes.

Vers 12H30 pause rafraichissante au LARGO DO PORTA DO SOL, un bon jus d’orange fraichement pressé nous vitamines pour le reste de la promenade.

Nous continuons quelques rues en descente et reprenons le tram 28 qui nous amènera au centre de Lisbonne. De là nous reprenons le bus 728. En longeant la route nous nous sommes retrouvés à l’arrêt du Marché couvert de Lisbonne où nous avions mangé l’an passé (petite escapade en avril 2019) et avons décidé de descendre pour un petit stop lunch.
Nous nous sommes régalés avec un sandwich jambon/salade du pays pour Rina et Raf, moi un toast avocat jambon, une tranche de melon et 2 verres de vin. Quelle différence avec l’année dernière où ce marché était bondé, ici il y avait du monde mais je dirai à 30% de l’occupation normale…. Faute au Covid… mais égoïstement plus plaisant pour nous. Nous avons ensuite repris un bus vers Belem.

Selon le site https://lisbonlisboaportugal.com/fr/alfama-lisbonne-quartier-fr.html

L’Alfama est un superbe labyrinthe de petites rues pavées bordées de vieilles maisons. C’est un quartier en pente qui va de l’estuaire du Tage jusqu’au Castelo de São Jorge. Cette partie charismatique et variée de Lisbonne renferme certains des bâtiments historiques les plus importants de la capitale, dont la cathédrale Sé, le Castelo de São Jorge, le Panteão Nacional et l’Igreja de Santo António.

Autrefois, l’Alfama se trouvait en dehors des murs de la ville et était un lieu fortement associé à la pauvreté et à de misérables conditions de vie : seuls les pauvres et défavorisés y vivaient. Alors que Lisbonne se transformait petit à petit en une ville portuaire et maritime majeure, ce quartier continuait à avoir un statut de lieu difficile et défavorisé, car était l’endroit où les marins et les travailleurs des docks vivaient. De nos jours, l’Alfama est bien loin de cette ancienne réputation. Ce quartier s’est transformé en un coin artisanal et tendance qui arrive à conserver son immense patrimoine, et même à le mettre en valeur.

– 3 € Balade dans le tram 28
– 6,40 €/pers Le « pass 24h – Ticket 1 jour CARRIS/METRO »  
– 8 à 12 € Repas léger au Marché couvert de Lisbonne

Vers 15H30 nous sommes enfin arrivés à BELEM. Raf a loué une trottinette électrique et moi je m’étais promise d’aller manger un Pastel de Belem, le vrai , l’authentique pendant qu’il « trottinait » dans le parc. Là aussi 20 minutes d’attente pour une table contre probablement 1H en temps normal; 6 Pasteis un milkshake et 2 très bons thé au citron et voilà mon envie de Pasteis comblée.

Nous avons ensuite rejoint le célèbre Monsastère de Jeronimo. Le reste de l’après-midi nous nous sommes promenés entre le monument Descubrimiento et la Tour de Belem et nous sommes prélassés au parc. En chemin le long du port de plaisance de Belem nous avons admiré d’énormes méduses gisant ou plutôt gesticulant près du bord.

Selon le site https://fr.wikipedia.org/wiki/Belém_(Lisbonne)

Parmi les monuments emblématiques du quartier la tour de Belém est peut-être le plus connu, elle dont l’image est fréquemment représentée sur les dépliants touristiques. Cette tour fut construite comme un phare fortifié à la fin du règne de Dom Manuel (15151520) pour surveiller l’entrée du port de Belém. Elle se tient sur une petite île de la rive droite du Tage régulièrement recouverte par la marée.Un autre édifice historique majeur de Belém est le monastère des Hiéronymites qui, avec la tour de Belém, avait aussi un rôle défensif. L’architecture du monastère est un exemple de style manuélin. Sa construction commença en 1502, suivant les instructions de Manuel Ier et elle dura cinquante ans. Ce monastère fut construit comme un monument dédié au succès de l’expédition de Vasco de Gama aux Indes et fut financé par les taxes prises sur le commerce des épices orientaux. Vasco de Gama fut inhumé dans l’enceinte du monastère. De nos jours, les musées de l’archéologie et de la marine sont situés dans des ailes du monastère. Un jardin proche du monastère a été nommé en hommage à l’explorateur : le jardin Vasco de Gama.Le monument contemporain le plus célèbre de Belém est le Padrão dos Descobrimentos (monument des découvreurs). C’est une dalle verticale de béton de 52 mètres de haut érigée en 1960 pour célébrer le 500e anniversaire de la mort de Henri le navigateur. Cette dalle est sculptée en forme de proue d’un navire sur laquelle évolue un groupe de statues représentant Henri le navigateur suivi des grands explorateurs. Attenant à ce monument, une place a été aménagée sur laquelle sont représentés, reproduits au sol, une carte du monde et les itinéraires des explorateurs portugais.

Méduses dans le port de Belem – ©Nella D

Retour à la Place du Commerce vers 19H et de là petite promenade à pied jusqu’au quartier de l’Alfama pour le repas du soir que nous prendrons a Corazon de Alfama, un petit resto qui accueille des chanteurs Fado certains soirs. Rina et moi avons pris un Arroz de mariscos (une sorte de bouillon de riz aux fruits de mer) et Raf un steak frites. Retour à l’hôtel, métro, longue marche et dodo.

Budget fixe :

– 10 € Billet pour le Monasteiro dos Jeronimos
– Gratuit L’église du Mosteiro dos Jeronimos
– 5 € Un Pastel de Belém et un café
– 8 à 12 € Repas léger au Marché couvert de Lisbonne
– 3 x 1 € Eau

Mardi 4 août 2020 : FIGUEIRA DA FOZ / PORTO

MATIN : *Route jusqu’à FIGUEIRA DA FOZ (2h)

                 *Balade le long de la plage et sur le ponton 

LUNCH *CASA HAVANESA  (Rua Cândido dos Reis 89, 3080-155 Figueira da Foz)
Vers 15H     *Route vers Porto (1H35)
Vers 17H     *Check in à l’hôtel BESSAHOTEL BAIXA
(Baixa 155 Rua Doutor Alves da Veiga 4000-072 Porto)
*Parking interne : 15 euros /jour
Vers 18H     *Promenade au centre de Porto
Vers 20H     *DINER  à ENCAIXADOS

RESUME DE LA JOURNEE :
Notre 1ère et courte étape (nous connaissions déjà Lisbonne) se termine déjà, petit déjeuner simple mais amplement suffisant, check out et vers 10H30 départ pour PORTO avec un arrêt à FIGUEIRA DA FOZ (+/- 2h de Lisbonne). Belle route, on arrivera vers midi trente à Figueira.
Petit tour d’orientation et comme prévu lunch à la Casa Havanesa, salade de poulpe et soupe de poisson au lait de coco pour moi, Thon rouge rôti recouvert de sésame et patates douces pour Rina et une salade Caprese pour Raf. Très bon, Nous avons mangé en terrasse mais l’intérieur est vraiment très joli, tons bruns calfeutrés avec bar bibliothèque. Après cette pause lunch nous avons marché jusqu’à la plage, la particularité de cette station balnéaire est que les dunes sont immenses. Du sable jusqu’à l’eau il y a 300 mètres au moins, on en a fait 250 sur un ponton en bois (heureusement). En réfléchissant, si on loge à Figueira mieux vaut ne rien oublier quand on part à la plage 🙂
On commence à sentir la bonne chaleur de la mer. Qu’est-ce que ça fait du bien de pouvoir avoir cette parenthèse « vacances » dans cette période si incertaine.

Figueira da Foz Selon le site https://portugalenfrancais.com/figueira-da-foz/

Figueira da Foz est la principale destination balnéaire du centre du pays, et une des plus importantes villes. Située non loin des villes de Coimbra, de Leiria ou d’Aveiro, elle possède une situation privilégiée pour attirer les estivants à la recherche de sable et de mer. Figueira da Foz, c’est surtout des plages immenses, du sable à perte de vue et des eaux relativement calmes pour l’Océan Atlantique à cet endroit du globe : ceci explique, en plus de sa situation géographique, pourquoi il y a tant de gens qui viennent à Figueira. Pour attirer une clientèle plus « VIP », Figueira a également investit dans ses infrastructures, avec des hypermarchés, un Casino, et une pelouse impeccable un peu partout. La plage de Buarcos est réputée dans tout le pays.

Vers 16H on reprend la route jusqu’à Porto où l’on arrivera vers 17H35. L’hôtel réservé à Porto Bessahotel Baixa est clairement plus luxueux et plus moderne que celui de Lisbonne, plus tape à l’œil aussi. Notre chambre est une petite suite avec salle de bain semi-ouverte sur la chambre, grand lit double et canapé lit pour Raf. La télé est insérée dans un grand miroir, les tons sont dorés, beige et brun, décoré avec goût. L’hôtel dispose d’une piscine intérieure mais suite à la situation Covid elle doit être réservée à l’avance. A l’arrivée on réserve donc la piscine tous les jours (1/2h max par famille) et le petit déjeuner à prendre également dans une tranche horaire précise.
On sort se balader dans les rues de Porto que l’on connaît depuis notre city-trip d’avril 2019. Porto est différente de Lisbonne mais elle nous plait tout autant. Nous avons pris un « Pass Andante 24″ comme à Lisbonne car connaissant déjà Porto, nous profiterons des 5 nuits sur place pour aller visiter d’autres ville au nord du pays. On a remarqué qu’il y avait plus de monde à Porto par rapport à Lisbonne, peut-être parce que Lisbonne était zone rouge jusqu’à la semaine dernière donc les gens attendaient encore un peu pour s’y rendre ? quoi qu’il en soit je n’ose imaginer ce que doivent être ces 2 villes en été en temps normal. Là aussi égoïstement on profite de pouvoir jouir de ces jolies villes avec un monde limité en plein mois d’août.

On marche beaucoup pour s’éloigner de la zone trop touristique et trouver un petit resto sympa. On réussit à dénicher un chouette endroit : ENCAIXADOS, un bar tapas haut de gamme dans le service mais aux prix super démocratiques. Je pense que notre serveur était un Asperger, accueil froid mais précis du genre : “Vous rentrez, vous désinfectez vos mains, vous enlevez vos masques à table et vous réservez”. OK OK euh bonjour quand même ..… Il s’avèrera sympa et à coup sûr super super intelligent (il parle parfaitement bien 3 langues : portugais, espagnol, anglais et se débrouille bien en français). On a commandé des plats-tapas à partager : un pain garni de blettes et fromage, des « vongoles », des olives, des beignets de morue, des champignons à l’ail. En plat un couscous végétarien pour moi et du Baccalhao au four pour Rina. Très bien servi et très bon. Un repas convivial et délicieux comme je les aime! On retourne à l’hôtel à pied, 20 petites minutes de marche pour bien digérer.

Porto selon le site https://voyages.michelin.fr/europe/portugal/porto/porto

Célèbre pour les vins auxquels elle a donné son nom, ville de négoce au trafic portuaire incessant, la capitale du Nord est réputée industrieuse, sombre et conservatrice… Il faut pourtant regarder derrière les apparences : les églises de granit abritent l’opulence du baroque portugais ; les quais animés de la Ribeira ou de Vila Nova de Gaia égayent un fleuve, le Douro, souvent sévère et brumeux ; le centre historique a été rénové avec goût. Sous le soleil, la ville apparaît radieuse et colorée, et c’est à pied qu’il faut la parcourir pour en découvrir tous les charmes.

Mercredi 5 août 2020 : VILA NOVA DE GAIA / PORTO

*Petit déjeuner à l’hôtel
*Piscine et sport 1h le matin
*LUNCH : SANCHO PANZA à Vila Nova de Gaia (Av. de Ramos Pinto, 240, 4400-261 Vila Nova de Gaia)
*Après-midi : Porto Centre et Ribeira
*DINER : BULHA BOLHAO (400 mètres de l’hôtel) (Rua Sa da Bandeira 490) (possibilité de réserver en ligne)

Vila Nova da Gaia selon le site https://www.porto.fr/vila-nova-de-gaia

À Vila Nova da Gaia, vous pourrez vous promener le long de la rive du fleuve, faire une balade en bateau sur le Douro ou encore visiter certaines des caves les plus réputées où est fabriqué le vin d’appellation d’origine Porto.

RESUME DE LA JOURNEE :
Nous avions dû réserver l’heure du petit déjeuner et avons fixé les 4 matins à 9H. Petit déjeuner servi à table, la même chose qu’à Lisbonne mais plus luxueux et avec un plus grand choix.
A 10H, piscine réservée pour Raf et moi et Rina à la salle de sport de 10h à 11h. Après une bonne douche nous partons prendre le métro à 11h30 direction « Jardim Do Moro » qui est un arrêt situé sur la rive droite du fleuve DOURO, nommé « Villa Nova De Gaia ». Nous avons commencé par une petite balade au parc situé à proximité de l’arrêt du métro (en zone ouverte).

Après quoi nous avons emprunter le téléphérique pour arriver directement tout en bas au niveau des quais de « Villa Nova De Gaia ». Vers 13h nous réservons nos places pour une croisière le long du fleuve « Croisière des 5 ponts » et obtenons des vouchers pour déguster des portos auprès de « Porto Cruz ». Nous voilà prêts pour la dégustation de différents Porto (Branco & Pink),  ce n’est évidemment pas une vrai dégustation complète, mais ça nous suffira. Nous repartons avec une bouteille de Pink et quelques petites bouteilles de Porto rouge que nous offrirons aux hommes de la famille.

Après cette dégustation qui aura servi d’apéro-time plutôt,  nous allons manger dans un resto à l’étage avec vue sur le Douro, le « SANCHO PANZA » J’ai pris une sorte de paella aux champignons et des croque-monsieur, Rafael a pris le bouillon tomate avec du riz et un sandwich et Rina a pris des beignets de baccalauh + une saucisse portugaise.

De 15h30 a 16h30 nous avons fait la croisière des « cinq ponts”. Avec la chaleur et le mouvement des vagues Raf s’est endormi ; Rina et moi avions envie de dormir aussi tellement ce moment était agréable pour tous. 
Vers 16h45 nous avons repris le téléphérique et sommes restés à flâner au soleil dans le parc proche de l’arrêt du métro (on a acheté des glaces et des bouteilles d’eau glacée tellement il faisait chaud).


Vers 17h45/18h nous reprenons le métro pour 2 arrêts en vue de faire un peu de shopping dans la  « Via Santa Caterina ». Raf a acheté 2 t-shirts. Vers 20h, on retourne à l’hôtel parce que Raf préfère rester dans la chambre pour se reposer, manger les sandwiches que nous avions gardé de ce midi . Rina et moi par contre sommes partis manger en amoureux dans un chouette resto «  BULHA BOLHAO ». On s’est régalé sans trop manger. Belle atmosphère dans ce petit resto de max. 40 m carré. Les touristes écrivent sur les murs et ça donne bien avec la déco. Nous avons pris des cocktails (Mojito et 2x  Porto Sunset Gin) + Tabuas Mistas et Salada de Polvo…et comme dessert un brownie + 2 tasses de thé.

JEUDI 6 août 2020 : GERES PENEDA / BRAGA

*Petit déjeuner à l’hôtel
*Excursion GERES-PENEDA – Parc national (1h30 de Porto)
*Lunch :   En route pendant l’excursion

RESUME DE LA JOURNEE :
Ce matin nous partons en excursion au parc national de GEREZ PENEDA, il est situé près de la frontière espagnole au nord du Portugal et à environ 1H30 de Porto. Nous voulions une journée axée nature et un parc naturel était une bonne idée. Pour rejoindre le parc, une succession de petites routes de village et la dernière demi-heure des virages en montée, cela nous a un peu rappelé la Toscane ou la Ligurie en Italie.
Premier arrêt : la localité thermale de GERES, petit tour dans la ville et ensuite entrée au parc des Thermes (1,5 euros pp). le parc est ponctué d’arbres, de petites grottes et de cascades, il est idéal pour de belles promenades au grand air ou de petites randonnées. En temps normal on peut y faire de l’accro-branche, des balades en poney, etc… j’avais lu qu’il y avait des piscines naturelles, effectivement il y en a mais l’accès était réservé aux clients de l’hôtel voisin… peut-être encore à cause du Covid ? Quoi qu’il en soit, étant plus loin de l’Atlantique, la température approchait les 40 degrés, il nous fallait donc au plus vite un point d’eau pour nous rafraichir…

Selon le site https://www.routard.com/guide_voyage_lieu/3447-parc_national_de_peneda_geres.htm

Peneda-Gerês est un Parc naturel crée en 1971. Il devrait enchanter les amoureux de la nature et des espaces sauvages. Ici, le temps ne semble pas avoir de prise sur les paysans et les bergers. A une altitude variant de 500 à 1 400 m, le paysage accidenté abrite des villages pittoresques. En balade dans le parc de Peneda-Gerês, ne ratez surtout pas les espigueiros, greniers à grains en granit, montés sur pilotis, coiffés d’une croix.

En chemin nous avions aperçu de petites criques sur la rivière, un endroit fréquenté presqu’exclusivement par des locaux. Nous y avons passé 2 petites heures, l’eau du lac était à bonne température et il était agréable de s’y prélasser. Sur place possibilité de louer un Paddle ou un Pédalo.

Vers 15H nous avons repris la route vers BRAGA centre. Braga était prévue le lendemain mais étant sur le chemin on s’est dit que ça serait sympa de le faire aujourd’hui. Petit arrêt lunch (tardif) rapide et puis belle balade en ville. Beaucoup d’églises à Braga mais aussi beaucoup de shopping.

Selon le site https://voyages.michelin.fr/europe/portugal/braga/braga

Braga, la capitale du Minho, important pôle industriel, économique et universitaire, a connu une brusque métamorphose. Longtemps tenue pour une ville conservatrice et pieuse, elle frappe désormais par la jeunesse de sa population, par son importante offre culturelle, et par l’animation qui enfièvre le centre piétonnier. Braga est célèbre pour ses festivités de la Semaine sainte et du solstice d’été (la St-Jean) et pour la richesse de ses églises et couvents.

Après Braga centre direction la Basilique BOM JESUS qui se trouve à environ 7 km du centre. Magnifique représentation baroque, et quelle ingéniosité de l’architecte pour avoir ce résultat en vue d’ensemble !!! Pour vous dire la vérité je connaissais la basilique en photo et pensais qu’il s’agissait d’escaliers en montée, en fait non, c’est un peu une illusion d’optique, tout est construit en palier et d’en bas on a une vue d’ensemble en « trompe l’oeil »

Selon le site https://voyages.michelin.fr/europe/portugal/braga/braga/sanctuaire-de-bon-jesus-du-mont

L’escalier baroque de Bom Jesus, qui mène au sanctuaire du même nom, est l’un des monuments les plus célèbres du Portugal. Il représente le baroque du nord taillé dans l’austère granit gris, rehaussé par la blancheur des murs crépis à la chaux. Le sanctuaire vers lequel conduit l’escalier est plus austère : érigé par Carlos Amarante entre 1784 et 1811, il est de style néoclassique.

Petit tour dans le parc de la basilique, super joli aussi, une belle plaine de jeu pour les enfants et on peut aussi y faire de la barque. Le bar près de la basilique sert de très bons cocktails à de tous petits prix, ça vaut la peine de s’y arrêter après la visite.
Retour à l’hôtel, on se change et hop petite demi-heure en piscine pour se relaxer. On a une petite faim mais la journée était fatigante, on décide alors de commander « Uber Eat »,  tout semble fonctionner, je paye avec Pay Pal et Rina attendra 50  min en bas mais Uber n’est jamais arrivé… on ne m’a pas non plus débité l’argent.. OUF, on s’endort donc l’estomac plus léger, ce n’est pas plus mal, on mange trop ici

VENDREDI 7 août 2020 : PORTO PLAGE

*Petit déjeuner à l’hôtel
*Piscine 1h le matin
*CAPELA DO SENHOR DO PEDRA ; plage
*Diner DAMA PE DO CABRA (Passeio de São Lázaro 5, 4000-507 Porto, Portugal)

Selon le site https://www.visitportugal.com/fr/NR/exeres/00DD8CA2-736C-4EBD-AA9E-48AEE1D00310

Praia do Senhor da PedraPlagesPlage en bord de merLa Chapelle de Senhor da Pedra, de forme hexagonale, érigée sur les rochers, se distingue au centre d’une énorme grève et donne son nom à cette plage située à l’extrémité nord de la Plage de Miramar. Très courue et possédant de bonnes infrastructures, cette plage est la scène annuelle d’un grand Pèlerinage en l’honneur du Senhor da Pedra, qui débute le Dimanche de la Très Sainte Trinité (fête mobile célébrée en Juin) et qui se prolonge durant trois jours

RESUME DE LA JOURNEE :
Après un bon petit déjeuner, nous enfilons nos maillots et direction piscine intérieure pour Raf et moi et salle de sport pour Rina. Aujourd’hui au programme : Petite visite le matin (à déterminer) et plage l’après-midi. Rina trouve une plage à 16KM de Porto, à Vila Nova de Gaia qui a l’air chouette. On y arrive vite mais le ciel est couvert, pas top pour se baigner et prendre le soleil. On gare la voiture et on va visiter la petite chapelle située sur la plage. Il ne fait pas du tout froid, le ciel est juste couvert mais ça devrait se dégager. Derrière la chapelle de très gros rochers recouverts de coquillages et de moules, un Monsieur en a déjà ramassé un grand sac, un autre pêche sur un rocher. C’est assez impressionnant de voir toutes ces moules collées sur les rochers !!! Séance d’observation « à la loupe ». Il est maintenant presque 13h, on décide d’aller manger un bout et d’ensuite revenir sur la plage et effectivement le ciel se dégage progressivement. Poisson frit et bouillon de riz aux légumes pour moi, dinde et pommes de terre pour Rina et poulet pour Raf. On se croirait à la maison. On passera l’après-midi allongés au soleil ou à la recherche de coquillages et de crabes. Il n’y a pas grand monde, c’est top.

On s’était installés à 10 mètres de l’eau mais au fur et à mesure la marée est montée jusqu’à recouvrir tous les rochers. Nous avons même du reculer nos essuies de bain. Vers 16H beaucoup plus de locaux affluent… A 17H un petit rafraichissement au bar et retour à l’hôtel Bessao de Porto. Détente et douche.

Vila nova de Gaia – Plage – ©Nella D

Vers 20H on part à pied vers un resto de fruits de mer mais sans grande conviction.
En chemin on est attirés par un resto de PETISCOS (Tapas) et on décide de s’y arrêter. On a vraiment bien fait car TOUT était un délice. On a gouté à de la saucisse typique flambée, pris une tabua mixte jambon fromage et une autre de pain citrouille, citron et châtaignes, des tripes (Rina s’est régalé), des sandwiches au thon rouge, des olives, bref le tout ultra bien présenté et très gouteux. Un bon vinho verde pour accompagner e tout et 3 desserts maison accompagnés de Porto. Ce restaurant appelé DAMA PE DO CABRA vaut vraiment le détour. La gestion est familiale et le patron prend le temps d’expliquer chaque plat avec passion. C’est sa femme qui est aux fourneaux. Retour à l‘hôtel et dernier dodo à Porto.

SAMEDI 8 août 2020 : AMARANTE / LAMEGO (DOURO)

*Petit déjeuner à l’hôtel
*Check out et départ pour LAMEGO à la CASA DE AZENHA. (CM1069, 5100-421 Lamego, Portugal)

RESUME DE LA JOURNEE :
Fin de notre 2ème étape : Porto et environs, contents d’avoir découverts de nouveaux coins pour cette 2ème visite. Vers 10H30 nous quittons notre bel hôtel, passons dans un « Kruidvat » local prendre du gel et nous voilà partis.
Nous nous arrêtons à AMARANTE pour une pause promenade dans ce charmant petit bourg entre deux rives du Douro. C’est une localité idéale pour une pause lunch par exemple, tout y est très typique et la grande star est le “PRESUNTO (jambon) servi à toutes les sauces. Petit tour dans le centre et sur le pont puis dans un marché local. On terminera avec un apéro en terrasse avec vue sur le Douro. On reprend la route jusqu’à notre nouvelle étape : LA VALLEE DU DOURO et précisément à Lamego.

Amarante selon le site http://www.portugal-live.com/fr/portugal/amarante/index.html

Même si ses origines sont encore inconnues, la ville d’Amarante est devenue une destination agréable et véritablement édifiante pour les voyageurs qui ont été éblouis par la beauté naturelle et le caractère original de cette ville du nord. Située dans la région de Porto, Amarante est une ville où les paysages guident vos yeux d’un site à l’autre, où un fleuve tranquille coule au rythme de vos pas et un endroit qui vous accueille instantanément avec ses charmes authentiques et son ambiance intime. Portugal-live espère que vous trouverez utile ce Guide d’Amarante.

En plus du paysage émouvant, comprenant une vue sur l’immense chaîne de montagnes Marão, Amarante comprend plusieurs monuments intéressants, endroits à visiter, restaurants régionaux, boutiques, et toujours une vue à couper le souffle. Dans le centre-ville historique, vous trouverez la célèbre église St Gonçalo et le pont St Gonçalo, tous deux considérés comme les attractions et monuments nationaux les plus importants de la ville. Ce pont est considéré comme un symbole fort de la ville, étant une icône importante de la résistance portugaise vis-à-vis des invasions françaises au début du 19e siècle. Sous le pont, les voyageurs peuvent admirer le débit tranquille du fleuve Tâmega qui vous conduit ensuite à plusieurs cafés agréables longeant la splendide rive.

A l’arrivée nous sommes déjà séduits par notre choix de logement, la casa de Azenha, un domaine dans les vignes, au calme, avec 3 logements séparés, immergés dans un splendide jardin. Nous sommes accueillis par Beches qui nous fait une rapide visite des lieux et nous conduit à notre très spacieux appartement pour les 3 jours qui suivent. On défait un peu les valises et hop à la piscine qui est presque privatisée. On y passera 2h à se relaxer bercés par le chant du coq et des oiseaux. On a même plus envie d’aller manger ailleurs puisque l’appart dispose d’une mini cuisine.
Nous prenons la voiture pour faire quelques courses dans le village voisin et revenons manger sur notre terrasse privée avec vue. Ce soir au menu ça sera saucisson, fromages, Pasteis de Baccalauh et de crevettes et bien sûr du bon vin ! Petite promenade nocturne dans les jardins du domaine et retour dans la chambre.

Casa de Azenha – Lamego – ©Nella D

DIMANCHE 9 août 2020 : PESO DA REGUA / VALLEE DU DOURO

RESUME DE LA JOURNEE :
A 9H un bon petit déjeuner préparé nous attend devant la porte sur notre terrasse privée. Je me réjouis de voir qu’il y a du jus d’orange fraichement pressé. Quel bonheur de déjeuner au calme au milieu de vignes.
Ce matin excursion à PESO DA REGUA, nous marchons un peu le long du Douro et ensuite nous visitons le Musée du Douro. Une belle découverte. Le musée s’étale sur 2 étages. Au rez de chaussée une expo temporaire d’artistes régionaux. Au 1er étage l’histoire du Douro, du Porto, des vignerons, du vin au fil des années et mêmes de siècles. Nous avions téléchargé une appli audio-guide qui expliquait les différents points du musée. Prix d’entrée : 6 euros pp. La visite se termine par une dégustation de Porto dans le jardin en terrasse avec une vue profonde sur la vallée.
Nous reprenons la route vers PINHAO où nous réservons 1h de croisière (il est possible de faire la croisière de 2h mais tout était complet). Prix de la croisière : 11 euros pp (embarcadère en face du magnifique hôtel Vintage).

Navigation relaxante et on peut enlever les masques vu qu’on est pas trop nombreux sur le bateau. On se balade et on prend un verre en terrasse avant de revenir à la Casa de Azenha et de profiter un peu du jardin et de la piscine.
Ce soir on veut se faire plaisir, Rina nous dégote un resto à Peso da Regua, un semi-gatronomique : CASTRO & PEDRAS avec plus de 93 sortes de vin affichés sous nos yeux. L’endroit est très joli, on nous place à l’intérieur sur une haute et imposante table en bois face au bar, les dernières places qui nous conviennent parfaitement ! Tout est bon et agréable à la vue et le prix reste vraiment raisonnable pour un restaurant de ce standing. On fête ainsi nos 19 ans de mariage à l’avance. Même Raf se régale.
On rentre à la Casa de Azenha bien repus et satisfaits du choix de ce soir. Petite parenthèse sur la cuisine portugaise qui n’a vraiment rien à envier  aux autres cuisines et reste meilleur marché par rapport à la Belgique.

Lundi 10 aout : LAMEGO / VILA REAL

RESUME DE LA JOURNEE :
Aujourd’hui après notre bon petit déjeuner, nous avons prévu de nous détendre à la piscine la matinée.
Le midi on a mangé ce qu’il nous restait des courses, le fromage et le pain du petit déjeuner. Après le lunch, on s’est étendus et tous endormis jusqu’à 16H mdr 🙂 …
Au réveil sans perdre de temps nous sommes partis voir le Palais Mateus. Ensuite nous sommes allés faire un tour dans la ville voisine VILA REAL une ville quasi fantôme dans ce temps de Covid… Nous n’y resterons pas longtemps, l’ambiance est étrange….
on revient à LAMEGO où on dinera dans un petit restaurant typique et local. Ce soir c’est de l’agneau au four pour moi, un délice !Retour à l’hôtel pour notre dernière nuit dans ce petit coin de paradis.

Mardi 11 aout 2020 : VISEU / QUINTA DA LAGOA

RESUME DE LA JOURNEE :
Et voici arrivé le dernier matin au sein de ce petit coin de paradis. Nous prenons notre petit déjeuner à 9h15 en profitant une dernière fois de ce beau jardin et paysage viticole. Nous remercions les propriétaires des lieux et prenons la route vers 10h30 en direction de VISEU qui se trouve à mi-chemin de notre parcours vers Praia de Mira. La gloire de Viseu est son centre historique (Centro Historico), avec des bâtiments remarquables qui ont résisté à l’épreuve du temps. Le noyau historique, comme beaucoup d’autres, est parsemé de rues pavées étroites, qui, à leur tour, sont occupées par des magasins traditionnels. Certaines des rues notables sont connues pour leurs maisons du 16ème siècle. Ces maisons captivent les promeneurs avec leurs fenêtres gothiques et leurs gargouilles. On y restera jusque 12h45, on a fait le tour des rues dans le cœur de la ville (partie piétonnière) et avons pris une glace. Selon un sondage c’est à VISEU que les portugais aimeraient vivre. Belle ville, spacieuse, bcp de magasins, etc…

Viseu est une ville inconnue des touristes (en tout cas étrangers), mais elle a des atouts que peu de villes ont au Portugal ! Ce n’est pas pour rien qu’elle a été élue à plusieurs reprises, meilleure ville pour vivre au Portugal.

On arrivera à notre hôtel « Quinta Da Lagoa » vers 14h45. Lorsqu’on arrive on est déjà charmés par l’architecture externe qui ressemble a certains « ranch » mexicains. On nous donne la chambre 5220 au 2eme étage du 2ème bâtiment. C’est une chambre très spacieuse, avec un balcon commun. Un grand lit matrimonial et 1 lit pour Raf. La chambre est mignonne et possède tout ce dont nous avons besoin.

Vers 15h30 direction la piscine n°2 de l’hôtel, coté 2ème bâtiment. Ensuite balade à la lagune et petit tour du complexe hôtelier. Très très beau, des fontaines, une lagune privée, du sable etc… A 19h nous partons au restaurant situé en face de l’océan, resto n°1 sur Tripadvisor, spécialisé en poissons : CONCHA DO MAR (Rua Antonio Jose Henriques da Costa, Praia de Mira 3070-799 Portugal) En entrée nous prenons un planche de charcuteries et fromages et des Pasteis de baccalauh. Pour les plats principaux : Je choisis du saumon, Rina prend des calamars et Raf prend un hamburger. Comme les portions sont assez grandes nous avons du mal à terminer nos plats. Vers 21h de retour à l’hôtel avec un petit passage au bar pour un Porto Branco et un Porto Tonic.

Mercredi 12 aout 2020 : QUINTA DA LAGOA / PRAIA DA MIRA

RESUME DE LA JOURNEE :
Le petit déjeuner à l’hôtel Quinta da Lagoa est servi sous forme de buffet, étrange en ce temps de Covid… mais l’organisation est top : on pose son masque et à l’entrée on enfile des gants en plastique puis on se sert.
Copieux petit déjeuner, les croissants sont immenses et il ya des Pastéis !!! Seul bémol : le jus d’orange, de l’industriel …dommage…
On reste la journée à la piscine. Le soir après une bonne douche on part à Praia da Mira ville.

Ce soir nous avons envie d’une pizza. Nous ne serons pas déçus à MILANA PIZZARIA (Avenida da Barrinha, Praia de Mira 3070-792 Portugal) Bonne pizza à la croute très fine. Retour à l’hôtel et nuitée très chaude… l’air-co est un peu défectueux …

Mira selon le site http://www.portugal-live.com/fr/portugal/mira/index.html

Mira est située entre Aveiro et Figueira da Foz sur la longue étendue de la côte de sable souvent appelée la Route de la Lumière. Il est facile de comprendre pourquoi elle a acquis ce nom : l’effet scintillant de l’ensoleillement sur le sable, la mer et la végétation et la luminosité des couleurs contrastantes du paysage résument tout cela. C’est une région qui comprend la ville de Mira, située à environ 7 km dans les terres depuis la côte et le village de pêcheur de ‘Praia de Mira’ sur la côte. L’arrière de ce village de pêcheurs donne sur un lagon naturel d’eau fraîche appelé le Barrinha. Le paysage proche qui sépare le village côtier de la ville à l’intérieur des terres est remarquable : il évolue des vagues puissantes de l’océan Atlantique aux grandes étendues de dunes de sable jusqu’au lagon et aux forêts de pins entourant la ville.
A l’origine un village de pêcheur, Praia de Mira est devenu une destination de vacances de plus en plus populaire. La pêche continue à y être la principale activité, utilisant les bateaux traditionnels hautement colorés avec leur longue proue courbée, même si les tracteurs ont aujourd’hui remplacé les bœufs qui autrefois étaient utilisés pour tirer les filets.  Quelques exemples demeurent toujours de maisons de pêcheurs typiques en bois appelées ‘palheiros’, même si elles sont maintenant entourées des cafés et restaurants qui ont été ouverts pour restaurer les visiteurs à la recherche de la spécialité gastronomique qui est naturellement, le poisson frais.

Milana Pizzaria – Praia do Mar – ©Nella D

Jeudi 13 aout 2020 : AVEIRO / PRAIA DA MIRA

RESUME DE LA JOURNEE :
Petit déjeuner buffet et sans perdre de temps nous partons vers AVEIRO que nous avions déjà visité en avril 19 mais à cette période là c’était sous la pluie. Aujourd’hui par contre le soleil est au rendez-vous.
Aveiro se trouve à 30 min de route de Praia.
A l’arrivée nous commençons par le Forum, un centre commercial à l’air libre où nous nous laisserons tenter par un peu de shopping. Ensuite on déambule dans les jolies ruelles de la ville, c’est vraiment plus beau avec le soleil !

On revient sur Praia et balade à pied le long du lac et le long de l’océan. On s’arrête dans un snack resto sur le sable où je dégusterai des palourdes (vongoles) et on partage un délicieux sandwich au thon.
Vers 15H30 retour à l’hôtel et piscine et farniente. Pour le soir cette fois je vérifie sur TripAdvisor et trouve un resto poisson qui à l’air sympa : le REAL RESTAURANTE-BAR (Rua Padre Jose Graca Cabecas Verdes, Mira 3070-509 Portugal), il n’est pas le long de la mer mais situé dans un zoning. A l’arrivée il semble même fermé mais c’est parce qu’il n’est que 19H30 et que les portugais mangent plus tard. En effet il se remplira bien vite. Grillade Terre et Mer pour deux avec 3 tranches de poulet ; 3 tranches de boeuf ; 1 poulpe ; d’énorme crevettes tigres et des fruits exotiques ; Ah j’oubliais riz et frites aussi en accompagnement. On a du mal à terminer même si c’est un véritable délice. Un super resto !!! Retour à l’hôtel et nuitée.

Aveiro selon le site http://www.portugal-live.com/fr/portugal/aveiro/index.html

Souvent considérée comme la Venise du Portugal, Aveiro est une ville d’eau et d’impressionnants contrastes de couleurs : la blancheur des mines de sels ; le bleu du lagon tacheté de moliceiros aux couleurs vives (bateaux de ramassage des algues) ; les dunes de sable de la réserve naturelle de São Jacinto et la végétation des nombreuses petites îles sur le lagon et l’estuaire. L’eau constitue un trait dominant dans et autour d’Aveiro, depuis la plage voisine de Costa Nova à l’estuaire et au lagon autour de la ville, sans oublier les canaux qui la traversent.
La première impression du centre-ville est l’incroyable contraste de couleurs, la diversité architecturale et l’activité maritime. Le canal principal s’impose dès l’entrée de la ville. Il est bordé de superbes spécimens de divers styles architecturaux portugais, les plus remarquables étant les représentations d’art nouveau, et il est égayé par les moliceiros colorés qui naviguent lentement. À l’origine utilisés pour ramasser les algues à des fins fertilisantes, ces bateaux servent également aujourd’hui à glisser le long du canal à travers l’animation du centre-ville, ou encore, si l’on va plus loin, à atteindre les eaux tranquilles du lagon pour contempler plus sereinement les mines de sel et la vie sauvage naturelle qui peuple les îles de l’estuaire. Sinon, les bugas, vélos prêtés gratuitement par la municipalité, sont parfaits pour une visite rapide du centre-ville, sans oublier la pause pour goûter les fameux bonbons d’Aveiro, les ovos moles, chemin faisant.

Vendredi 14 aout 2020 : PRAIA DA MIRA / SINTRA

RESUME DE LA JOURNEE :
Après un bon petit déjeuner et à notre aise, nous prenons la route pour SINTRA. Nous faisons un crochet pour visiter le centre et le port de CASCAIS, un petit St Tropez portugais où il fait bon se balader.
Vers 14H nous nous arrêtons dans un restaurant situé dans une des petites ruelles centrales. Rina choisit un Risotto, moi une salade de poulpe et Raf se laisse tenter par une pizza. Petite marche digestive et reprise de la route jusqu’à Sintra.
Petite anecdote, on suit le Gps jusqu’à l’hôtel de Sintra et il nous porte évidemment au bon endroit, l’hôtel se trouve dans un petit domaine privé, les places de parking à l’intérieur ne sont pas nombreuses et l’unique chemin dans le parc est en sens unique, pas de place donc on ressort et… on se rend compte aussi que la rue est en sens unique, impossible de faire marche arrière, on continue donc la route jusqu’au prochain carrefour ou tournant pour pouvoir revenir sur nos pas…et en fait il n’y en a pas 🙁 on est obligés de refaire 11 km, en fait il faut redescendre oui remonter…résultat 20 minutes de plus. On s’est donc garés comme on a pu, je n’aurais pas eu le courage de refaire 20 minutes….

A propos de notre hôtel : Tivoli Palàcio de Seteais. Nous avions à la base réservé le Tivoli Sintra, 4 étoiles mais suite à un retard de travaux, nous avons été prévenus 2 jours avant l’arrivée que nous allions être upgrader dans le 5 étoiles. Un magnifique Palais dans les hauteurs de Sintra. Après un check in très personnalisé, dégustant notre verre de bienvenue, nous nous sommes installés dans notre jolie chambre au confort absolu. Je voulais tout de même aller voir et tester la piscine en hauteur au panorama magnifique puisque je savais que le lendemain serait entièrement dédié à nos visites de palais. Je vous laisse admirer la vue et le confort de l’endroit. Déguster une bonne Sangria dans les hauteurs de Sintra avec piscine à débordement et chaises longues super confortables ça n’a pas de prix.

Le soir nous descendons à pid jusqu’au centre de Sintra au restaurant SINTRAMAR – TASCA, toujours à base de pats Petiscos de spécialités régionales. Retour en montée vers notre palais.

Samedi 15 aout 2020 : SINTRA

RESUME DE LA JOURNEE :
Laissez-moi vous parler du petit déjeuner : ici aussi à cause du Covid le buffet habituel n’était pas possible, je me demande d’ailleurs à quoi il ressemblait en tant normal. Nous descendons dans une salle du palais et on nous dirige vers notre table réservée. Couverts en argent et fine porcelaine, moi je savoure mais pour Raf c’est “naze”. Un petit buffet est dressé dans une pièce voisine mais nous sommes servis selon nos choix (fruits et pâtisseries). Sur la table on nous apporte un panier composé de différents petits pains et de viennoiseries. Nous avons ensuite le choix à la carte pour les extras (Pancakes, omelettes, Bacon, pain perdu, etc…).

Visite château n°1 de 10H30 à 12H30 = Palais de Regaleira. Il se trouve à 10 mi à pied de notre hôtel donc très facile d’accès.

Visite château n°2 de 13h30 à 17h30 = Palais National de Pena. Pour cette visite nous rejoignons le centre historique de Sintra après le Palais de Regaleira (15 min à pied environ) et de là nous prenons un bus jusqu’au Palais de Pena (AR = 15 euros pp).
Le Palais de Pena c’est LE château qui me correspondrait si j’étais reine 🙂 un château coloré et bien pensé. Après cette longue mais intéressante visite, nous nous rendons dans un centre commercial voisin pour acheter quelques derniers souvenirs portugais avant notre séjour côté espagnol. Nous retournons diner au centre de Sintra.

Souvenir joyeux : Naissance de mon neveu Giuliano ce jour-là !!!

Sintra selon le site https://www.visitportugal.com/fr/content/a-la-decouverte-de-sintra

Sintra, le mont de la Lune, est l’un de ces endroits pleins de magie et de mystère où la nature et l’homme s’allient, dans une symbiose si parfaite que l’UNESCO l’a inscrit au patrimoine de l’humanité.
Dès la place principale, vous apercevez le palais de la Ville avec ses deux cheminées coniques, si caractéristiques qu’elles vous serviront de boussole pour revenir à ce point de rencontre. Remontant à la fin du XIVe siècle, il fut la résidence d’été de nombreux rois tout au long de l’histoire du Portugal. Chaque pièce est décorée de façon différente et a une histoire à raconter, en plus de la surprise que vous réserve son intérieur, qui est un véritable musée d’azulejos, avec des revêtements datant du XVIe siècle, c’est-à-dire du début de leur utilisation.
(Palácio e Quinta da Regaleira). C’est un palais qui date du XIXe siècle, bien qu’il semble être plus ancien, avec une décoration impressionnante, riche en symboles maçonniques.
Dans les hauteurs se trouve l’un des palais les plus romantiques du Portugal, celui de Pena, une reconstitution onirique et revivaliste, bien au goût du romantisme du XIXe siècle, qui est le fruit de la passion et de l’imagination du roi-artiste, Ferdinand de Saxe-Cobourg et Gotha, consort de la reine Marie II.

Dimanche 16 aout 2020 : SINTRA / ISLA CANELA

RESUME DE LA JOURNEE :
Petit déjeuner et départ vers l’Espagne. Nous bénéficions d’une route dégagée et faisons une pause à 40km de l’arrivée à la dernière station service avant la frontière espagnole. Il est 14h et nous prenons quelques petites entrées typiques portugaises pour manger. A 14h30 nous reprenons la route et arrivons à 16h30 à l’hôtel (15h30 heure du Portugal).

A propos de notre hôtel : IBEROSTAR ISLA CANELA. Pourquoi cette localité et pourquoi cet hôtel? Quand j’ai établi le circuit de nos vacances, j’ai volontairement bloqué les 6 derniers jours pour du balnéaire et farniente, on sait tous que les circuits c’est top mais fatigant aussi. C’est l’Algarve qui était prévue pour ce séjour. Malheureusement l’Algarve est passée en “zone orange” 3 semaines avant notre départ. Cela signifiait (à l’époque car les lois changent) que nous pouvions nous y rendre mais qu’une quarantaine et un test étaient fortement recommandés au retour. Ne souhaitant pas être soumis à cette obligation et craignant qu’entretemps la région ne passe au rouge, j’ai décidé de chercher un hôtel de l’autre côté de la frontière, en Espagne dans la région de HUELVA qui était depuis le début de la pandémie zone verte. C’est ainsi que nos avons choisi l’Iberostar qui correspondait à nos attentes (hôtel à la plage, piscines, demi-pension buffet, jolies petits villages environnants, etc…).
L’hôtel est effectivement magnifique, style mexicain et marocain, plusieurs piscines, etc… Bon accueil à l’arrivée et belle chambre au 4ème étage (3404). De 17h à 19h30 nous restons à la piscine et vers 20h20 nous allons manger jusque 21h45….repas buffet….il y a de tout : paella, des pâtes, du poisson, des viandes, du baccalauh, du poulpe en salade, des pizzas …des fruits et des desserts…. Avec tout ce choix nous avons décidé de gouter un peu de tout mais au final notre estomac est super rempli. Ce soir nous avons opté pour la formule « forfait boissons à 6 EUR/pers. ».
De 22h à 23h nous avons assisté au spectacle, c’est un duo qui chante des tubes des années 90. L’Iberostar est le seul hôtel de notre circuit qui a gardé une animation en journée et en soirée. Ce n’est pas ce que nous recherchons pour nos vacances donc pas forcément dérangeant de ne pas en avoir ailleurs mais c’est vrai que cela donne un peu plus d’ambiance en journée si l’on souhaite se détendre en piscine.

Souvenir joyeux, au lendemain de la naissance de mon neveu, naissance de ma filleule ARIA !!!

Lundi 17 aout 2020 : ISLA CANELA

Journée détente à l’IBEROSTAR ISLA CANELA

Mardi 18 aout 2020 : ALBUFEIRA / MARINHA LAGOA / LOULE

L’Algarve est entretemps repassée comme région “verte”. Ce matin nous décidons d’aller découvrir ALBUFEIRA et environs. J’ai beaucoup lu sur cette région définie comme l’Ibiza portugais et je suis curieuse de voir si ça y ressemble. Il fait plus de 35 degrés quand nous y arrivons. Albufeira est effectivement une localité pour les “sorteurs”, les jeunes en quête d’amusement en soirée, de boites de nuit, de bars en tout genre et de magasins de touristes. Mais ça c’était avant Covid… Nous découvrons ce jour là Albufeira sous un autre angle, calme, sereine, en temps normal et selon ce que j’avais lu et entendu, c’est bondé de monde, on ne peut pas circuler à l’aise tellement il y a foule. Ici c’était donc presque désert en comparaison mais égoïstement plus agréable puisque la localité et la plage ne sont pas moches, juste un peu trop de constructions, boîte de nuits et bars à mon goût. On s’y balade une petite heure puis on s’arrête dans un bar devant la plage pour un light lunch avec vue.

Au programme de cet après-midi nous avons prévu d’aller découvrir la plage de Marina-Lagoa, considérée comme l’une des plus belles plages du Portugal avec ses rochers et tunnels naturels. Nous avions prévu notre équipement et tout et tout sauf que…. nous n’avions pas prévu qu’en arrivant en début d’après-midi il était impossible de se garer à une distance raisonnable de l’endroit. En effet il n’existe pas vraiment d’emplacement de parking, on se gare le long de la route tant bien que mal. Nous avons fait 3x le tour de la proximité de la plage et impossible de trouver une place aussi minime soit-elle pour se garer. Quel dommage… nous abandonnons et essayons 2 autres plages voisines. On réussit à trouver de la place près d’une plage et on s’y rend mais il y a trop de monde (des locaux) et aucun bar ni location de parasols et bien sur nous n’avons pas prévu d’eau extra. Il fait quasiment 40 degrés, ce n’est pas un bon plan. On râle et on repart.
On décide alors d’aller faire un petit coucou à nos amis belges en vacances à LOULE en Algarve dans leur appartement familial. Ce n’était pas prévu mais nous passerons un très bel après-midi qui se terminera dans un grand centre Outlet où nous avons fait de très bonnes affaires.

Mercredi 19 aout 2020 : ISLA CANELA

Journée détente à l’IBEROSTAR ISLA CANELA

Jeudi 20 aout 2020 : TAVIRA / AYAMONTE / ISLA CANELA

Aujourd’hui nous avons décidé de repasser la frontière jusqu’à TAVIRA. Une jolie découverte. Très jolie localité pour flâner et s’imprégner du style de vie portugais côté Algarve.

L’Après-midi nous rentrons à Isla Canela mais nous arrêtons à AYAMONTE qui est la petite ville proche de l’endroit où l’on loge. On s’y promène, tout est extrêmement propre et bien entretenu. Petit arrêt dans un bar pour déguster quelques spécialités locales en terrasse.

Vendredi 21 aout 2020 : ISLA CANELA

Dernière journée détente à l’IBEROSTAR ISLA CANELA. Raf a décidé de participer aux activités d’animations liées à son âge. il s’est bien amusé et a regretté de ne pas l’avoir fait avant…. il a fait des connaissances et je pense qu’il a bien plu aux filles espagnoles qui sont venues lui demander son compte Instagram et l’ont invité à passer la soirée en leur compagnie. Sacré Raf!

Samedi 22 aout 2020 : LOULE / VILAMOURA

Toute bonne chose à une fin… Après le check out nous quittons le territoire espagnol pour notre dernière journée et nuit que nous passerons chez nos amis à Loulé.

Allez, encore 24H de vacances, on en a jamais assez. Nous passerons l’après-midi à la plage et la soirée à VILAMOURA, également un petit St Tropez portugais.
On passe la nuit chez nos amis, demain on prend notre vol de retour depuis Faro, la nuit sera courte mais on profite jusqu’à la fin.

Dimanche 23 aout 2020 : FARO / CHARLEROI

Transfert jusqu’à l’aéroport de Faro et restitution de la voiture sans le moindre problème.
On décolle vers 9h30 et on atterrit bien à l’heure à Charleroi où l’on retrouvera la famille.
Nous ne regretterons pas notre départ en vacances que du contraire ! Le Portugal vaut vraiment la peine d’être visité du nord au sud !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *